Rachat de crédits et TAEG : Explications

Il nous a semblé important de consacrer une page complète à ce thème, parce que c’est un outil de comparaison très intéressant lorsque l’on a plusieurs simulations à mettre en balance.

La notion de taux effectif global a évolué au fil du temps, si bien que de modification en modification, au lieu d’être de plus en plus claire elle est devenue de plus en plus floue. D’autant que des normes Européennes sont venues s’y greffer. Et bien entendu, plus c’est flou et plus les organismes financiers en jouaient. Il semblerait cependant que le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) soit maintenant devenue plus clair. Voici ce que l’on peut en dire :

outil comparaison

Le Taeg, c’est quoi ?

Un petit exemple pour vous aider à comprendre : Vous désirez acheter un objet, disons un ordinateur portable. Vous comparez plusieurs tarifs de différents magasins spécialisés. Vous identifiez le moins cher. Parallèlement vous allez sur les sites internet marchands et vous en trouvez un , légèrement moins cher de quelques euros. Vous le commandez. Mais les frais de livraison sont supérieurs à l’économie générée. Dans ce cas, êtes vous certain d’avoir fait une bonne affaire ? Oui si vous vous basez le le prix brut de l’appareil, mais non si vous intégrez tous les paramètres de coût.

Eh bien c’est la même chose avec le taux d’intérêt d’un crédit et son TAEG (mais en plus compliqué !)

Les professionnels de la finance et du crédit sont obligés de se mettre au diapason des lois et règlements du code de la consommation, et heureusement car sinon, il serait impossible à un particulier de s’y retrouver. En effet il pourrait par exemple afficher un taux d’intérêt nominal très bas mais exagérément augmenter les frais de dossier. C’est pour éviter cela que le TAEG a été créé.

Le TAEG intègre tous les frais rendus obligatoires par la souscription du regroupement de crédit. C’est à dire :

  1. Le taux nominal, c’est le taux de base. Celui qui sert pour le calcul du montant des intérêts dus.
  2. Les frais de dossier de la banque ou de l’organisme qui réalise le crédit.
  3. Les frais éventuels de courtage. Il s’agit de frais que le courtier facturera au cas ou sa proposition est acceptée. Ils sont intégrés dans le financement du rachat de crédit conso. (On les appelle aussi frais d’intermédiaire)

Le cas particulier des frais d’assurance obligatoire. Un rachat de crédit est un crédit à la consommation, en tant que tel l’assurance emprunteur ne peut pas être exigée par l’établissement financier. En conséquence de quoi ils ne sont pas intégrés dans le TAEG des rachats de crédits à la consommation. Par contre s’il s’agit d’un rachat mixte (prêt immobilier + Crédit conso), l’assurance emprunteur serait obligatoire dès lors que la part de crédit immo est supérieur à 60% du montant global du rachat. A fortiori pour un rachat de prêt immobilier bien sûr.

Il arrive parfois qu’un organisme intègre une assurance emprunteur dans sa proposition de regroupement, mais en général il est alors précisé (TAEG, assurance comprise)

Le TAEG, à quoi ça sert ?

taeg eyes

Il existe un tas de normes incompréhensibles voir inutilisables par les consommateurs car trop compliquées. Ce n’est pas le cas du TAEG. Qui lui est un outil particulièrement intéressant, quelque soit le type de crédit d’ailleurs. Mais dans le cas qui nous intéresse ici, le rachat de crédits à la consommation vous pouvez vous en servir comme outil de comparaison, à condition de le faire dans les règles.

Étant donné qu’il intègre tous les frais, il peut servir à comparer la proposition d’un courtier avec celle de votre banque et celle d’une société de crédit comme Sofinco, Cetelem ou Financo par exemple. Car vous n’avez pas à vous inquiéter des frais de dossier que prend l’un et pas l’autre. Ni des frais de courtage qui n’apparaissent pas avec la banque. Non ! Vous n’avez qu’à vous fier au TAEG.

Attention : Le TAEG ne peut servir à mettre en balance que des offres qui portent sur la même durée de remboursement. Car plus la durée est longue est plus le rachat de crédits est coûteux.

Si vous voulez souscrire une assurance emprunteur pour couvrir votre regroupement de crédits. Nous vous conseillons de comparer également puisqu’il est possible de souscrire une assurance individuelle. Donc quand vous aurez trouvé la proposition offrant le TAEG le plus bas. Comparez son offre d’assurance avec celle de plusieurs assurances individuelles.

Rachat de crédits et TAEG : Explications
5 (100%) 1 vote[s]
Publié dans Conseils et législation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.