Rachat de crédit mixte Oney Banque

Vous connaissez sans doute Banque Accord ? Mais saviez vous qu’elle a changé de nom depuis maintenant quatre ans. Elle s’appelle maintenant Oney Banque et est une filiale du groupe bancaire BPCE, regroupement de la Caisse d’Epargne et des Banques Populaires.

De même que ses deux maisons mères, Oney pratique le rachat de crédit depuis de longues années, c’est sur l’un d’eux que nous allons nous pencher dans les lignes qui suivent : Le rachat de crédit mixte.

Rachat mixte oney

Vous n’ignorez sans doute pas que de nombreux particuliers ont racheté une et parfois même deux fois leur prêts immobiliers ces dernières années. La raison qui poussent les ménages à pratiquer ainsi est la baisse des taux d’intérêt. C’est ainsi que votre prêt signé il y a un an ou deux se retrouve parfois à 1% ou plus au dessus des taux du moment. C’est frustrant mais pas inéluctable !

Il est en effet possible de faire racheter l’emprunt par une autre banque. Celle ci le remboursera à sa consœur qui l’avait à l’origine accordé. Elle mettra ensuite un nouveau prêt en place à un taux inférieur. C’est le principe du rachat de crédit immobilier.

Explications :

Oney banque accorde à ses clients des rachats de prêt immo mais aussi des rachats mixtes.

Un rachat mixte est envisageable si le crédit immo est “rachetable”, c’est à dire si son taux se situe à plus de o.8% au dessus des taux actuels. Cette différence de 0.8% est une moyenne bien sûr. Elle correspond aux frais que coûte cette opération (les pénalités de remboursement anticipé et les frais de dossier. (Si ces frais n’existaient pas il serait intéressant de procéder à l’opération dès lors que le différentiel serait de 0.1 ou 0.2%)

Donc si le rachat révèle un solde positif, il est dès lors possible d’y insérer des crédits à la consommation. Cet opération peut être intéressante si le montant mensuels des remboursements de ces crédits est élevé et que les fins de mois sont difficiles.

Attention :

Il ne faut cependant pas que la proportion de crédit conso soit supérieure à 40% de l’ensemble. (Si le rachat global est de 100 000 euros par exemple, il ne faut pas que la part des crédits à la consommation soit de plus de 40 000 euros). Lorsque cette proportion est respectée la loi considère qu’il s’agit d’un rachat de crédit immobilier, sinon c’est un regroupement de crédit conso. Si vous regardez la différence de taux entre ces deux types d’opération vous comprendrez pourquoi il est essentiel de respecter la proportion de 60% / 40%

Publié dans Rachat de crédits mixte (conso + immo).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.